Le grand ménage

Sorties théâtre - Saison 2020/21

La sélection du Grand ménage dans les théâtres partenaires de la région.

Nous avons sélectionné plusieurs spectacles dans les théâtres et salles de la région que nous vous proposons. C’est l’occasion de bénéficier de tarifs préférentiels sur ces spectacles mais aussi d’organiser un covoiturage et de partager nos expériences et nos coups de coeur !

Pour réserver vous pouvez nous envoyer un courriel à l’adresse : infolettres@legrandmenage.fr en n’oubliant pas de préciser votre nom, votre numéro de téléphone, le titre du spectacle et le nombre de places. Le règlement se fera auprès du Centre culturel Cucuron Vaugines.

Octobre

Héroïne(s) #3
 
 le 9 octobre 20h Théâtre municipal de Pertuis - hors les murs - 5 €


Dans une logorrhée verbale, elle se raconte, avec fierté. Elle, le pur produit maison. En 20 ans, elle a gravi tous les échelons. Elle dit son infatigabilité. Pas de place pour le doute ou la fragilité. Elle dit sa capacité à révéler les talents cachés ou à les humilier pour conforter sa place et son pouvoir. Ce n’est pas du travail, c’est sa vie. Même son langage est devenu conquérant. Jusqu’aux premières failles, à l’épuisement et à l’implosion qui court-circuite la raison pure et laisse place à la poésie brute.
Avec Gentiane Pierre Mise-en-scène Lucile Jourdan Auteur Sophie-Anne Lannefranque Compagnie Les Passeurs

Janvier
Héroïne(s) #2 le 
28 janvier Théâtre municipal de Pertuis - hors les murs - 5 €

Une femme se cherche, ivre de désir d’amour et d’absence, dans le frais gazon vert de la maison calme, elle prend le temps de délacer les fils emmêlés de sa vie amoureuse. De l’enfance – aux côtés de son frère Paul, double adoré et jalousé – à aujourd’hui, elle suit les rainures de sa mémoire. Elle fait son lit dehors ouvert sur le monde et, pieds nus, danse avec lenteur sur les pulsations de son cœur. De ses soupirs involontaires nait le chant puissant qui raconte sa peau, son corps salé qui attend qu’un éclair la réveille. La langue est douce mais raconte la vie parfois violente, une odyssée en eaux troubles, excitantes et dangereuses, à la recherche de cet autre, miroir de celui ou de celle qu’on rêverait d’être. Ce sont les étapes à franchir pour ensuite pouvoir s’émanciper, aimer ou tout simplement grandir…
Avec Stéphanie Rongeot, Gentiane Pierre Mise-en-scène Lucile Jourdan Auteur Dominique Richard Compagnie Les Passeurs

Full Moon
 le 
30 Janvier 20h Grand Théâtre de Provence, 41 €

L’occasion rare de (re)découvrir l’une des pièces maîtresses du répertoire de Pina Bausch et vivre une expérience vertigineuse. Fascinant !
L’eau, symbole de vie, irrigue chaque scène. Des rituels du quotidien aux jeux de séduction entre hommes et femmes, des soli époustouflants à la scène finale du déluge ! Plus que jamais les danseurs engagent tout leur être dans cette célébration « aux allures d’antiques bacchanales », transcendant dans un même élan vital les fondements de sa danse : énergie, fluidité, théâtralité, fureur, lyrisme, sensualité, extatisme dans un décor minéral noir. Épuré. Onze ans après le décès de Pina Bausch, les danseurs de sa compagnie, le Tanztheater Wuppertal, rejouent cette pièce créée en 2006 qui résonne, aujourd’hui encore, comme un hymne puissant à la vie.
Mise en scène, chorégraphie Pina Bausch, Décor Peter Pabst, Costumes Marion Cito
Collaboration musicale Matthias Burkert, Andreas Eisenschneider, 
Musiques Amon Tobin, Alexander Balanescu mit dem Balanescu Quartett, Cat Power, Carl Craig, Jun Miyake, Leftfield, Magyar Posse, Nenad Jelic, René Aubry, Tom Waits
avec les danseurs du Tanztheater Wuppertal Pina Bausch

Février

Room with a view le 
9 février 20h Grand théâtre de Provence, 30 €

Une fusion organique entre la musique et la chorégraphie, conçue par RONE et (LA)HORDE avec les danseurs du Ballet National de Marseille, pour un éveil collectif des consciences !
Room With A View est pensé comme une page vierge. Un white cube naturaliste propre à faire apparaître l’énergie collective des corps confrontés au désastre. L’occasion d’un nouvel album pour RONE, réputé pour offrir à l’électro un supplément d’âme, et d’une performance unique pour (LA) HORDE qui explore les confins du spectacle vivant et de l’art contemporain. Le collectif, célèbre pour avoir chorégraphié un show de Christine and the Queens, dirige le CCN Ballet national de Marseille depuis septembre 2019, entraînant les danseurs comme les spectateurs vers de nouvelles échappées émotionnelles, à la vitalité sans bornes.
Musique RONE, Mise en scène, chorégraphie (LA)HORDE Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel, Concept artistique RONE & (LA)HORDE, Scénographie Julien Peissel, Création lumière Eric Wurtz ,Costumes Salomé Poloudenny, Création coiffure Charlie Lemindu, avec les danseurs du Ballet national de Marseille

Mars
Le cabaret des absents
 le 
9 mars 20h30 La Garance 17 €

La destinée d’un Théâtre, une fable sur la place de l’art dans nos vies et dans nos villes. Une fiction sur la place du théâtre créée pour être jouée au théâtre ! Pour cette nouvelle création, François Cervantes s’inspire d’une histoire vraie : un riche industriel passionné d’art sauve de la destruction le Théâtre du Gymnase, haut lieu culturel marseillais, alors abandonné. Il transforme ce lieu rescapé en cabaret permanent où tout s’invente au fil de l’aventure. S’ouvre alors un avenir hors du commun : les personnages défilent, les migrants, les prisonniers, les habitants, issus des quatre coins du monde et de toutes les classes sociales… Les moments inattendus se succèdent entre rire, émotion et émerveillement, dans un métissage des œuvres, des pensées et des personnes. 
Se rend-on compte de l’importance que le théâtre peut prendre dans nos vies ? Voilà sans doute un questionnement visionnaire… 
Texte et mise en scène François Cervantes, avec Théo Chédeville, Louise Chevillotte, 
Emmanuel Dariès, Catherine Germain, Sipan Mouradian, Sélim Zahrani

Avril
Héroïnes #1 
 le 
9 avril 20h Théâtre municipal de Pertuis - hors les murs -5 €

Dans la salle du bar de station le Flocon, qu’on imagine à la frontière de l’Italie, une femme seule a soif et interpelle les clients. Livia a soif de grappa, de vodka, de gnôle, de Cristo Santo, mais surtout soif d’amour. Elle en a à dire... Les mots débordent. Sur le ton d’une confidence de comptoir, elle dévoile, faussement impudique, à la fois provocante et fragile, tour à tour gouailleuse et délicate, une histoire d’amour qui pourtant commençait comme un conte. Le récit d’une tranche de vie que l’alcool a lentement mais définitivement fracassée. Restent pour tenir encore debout, les mots et les souvenirs…
Avec Lucile Jourdan, Gentiane Pierre Mise-en-scène Lucile Jourdan Auteur Sabine Tamisier Compagnie Les Passeurs

Hen le 
16 avril 20h30 La Garance - Salle du moulin St Julien. 17 €

Cabaret jubilatoire autour d’une marionnette queer, trash et exubérante. 
HEN est un personnage plein de vie, une diva enragée et virile à talons qui s’exprime en chantant l’amour, l’espoir, les corps et la sexualité avec liberté. La créature, joyeuse et provocante, se transforme et joue avec les images masculines et féminines, selon ses envies. D’un sexe à l’autre, elle se raconte dans un récit musical inspiré des cabarets berlinois des années 30 ou de la scène performative queer actuelle, alternant mélodies politiques, chuchotements de ses états d’âme, déhanchements et grivoiseries. La marionnette, manipulée à vue par deux acteurs, est la figure centrale de ce spectacle choc. Car derrière la légèreté courent des questionnements sur l’identité et le genre, une recherche sur un théâtre de marionnettes subversif, une dénonciation de l’homophobie et la revendication du queer, ou comme le dit le personnage, de « l’indéfini ». Car « HEN » est un pronom suédois entré dans le dictionnaire en 2015 qui désigne indifféremment un homme ou une femme. Hors-norme, hors-cadre, une bulle libre et rare, aussi percutante qu’intelligente, autant politique que poétique.
Conception, mise en scène Johanny Bert, acteurs marionnettistes Johanny Bert (voix de HEN) et Anthony Diaz, musiciens en scène Guillaume Bongiraud (violoncelle électro-acoustique), Cyrille Froger (percussions) auteurs compositeurs pour la création Marie Nimier, Prunella Rivière, Gwendoline Soublin, Laurent Madiot, Alexis Morel, Pierre Notte, Yumma Ornelle et une reprise de Brigitte Fontaine, fabrication des marionnettes Eduardo Felix, lifting HEN Cyril Vallade, création costumes Pétronille Salomé.

Le grand ménage

Le Grand décalage de printemps n’existera pas

Chers amis festivaliers, chers bénévoles, amis et soutiens du Grand ménage. La situation sanitaire nous oblige à (...)

Sorties théâtre - Saison 2020/21

La sélection du Grand ménage dans les théâtres partenaires de la région.
Nous avons sélectionné plusieurs spectacles (...)

Et oui, c’est déjà l’automne... des nouvelles du Grand ménage !

Un festival décalé en novembre, un nouveau site internet en construction, un magazine culturel web, une façon (...)